Un pion sur la planète

Ou extraits d'une vie singulière

24 novembre 2006

HALTE

638349962 A ceux qui l'aurait déjà oublié, hier soir était une soirée football...

Si si, je vous assure, une soirée de foot européenne même. Un club français qui recevait un club israëlien dans la capitale. Brassage des cultures, des civilisations, échange, partage... Magique n'est-ce pas ?

Pas tellement, car l'utopie est bien réelle. Que dire face au drame d'hier soir ? Cette fois-ci la mort a frappé... Elle menaçait déjà depuis longtemps, et malgré tout rien a été fait, comme si cela devait arriver avant que l'on prenne conscience.

Et pourtant depuis quelques semaines, le roussi sentait déjà fort.

Un pompier qui perd deux doigts à Nice, un homme agressé par des pseudos supporters parisiens au Mans il y a deux semaines, avec comme seul mobile sa couleur de peau... N'était-ce pas suffisant pour tirer ( une énième fois ) le signal d'alarme ? Ajouté à tout ce que l'on peut voir un peu partout depuis quelques temps...

Bref, la question n'est plus là, car un homme a perdu la vie à la sortie d'un stade, après une soirée qui aurait dû être joyeuse et relaxante... Tu parles !

C'est plus trop ça le foot, et encore une fois cette connerie humaine d'hier soir va être généralisée. Nous serons beaux, nous catalogués dans cette bien reluisante catégorie : Supporter de foot.

Quelle est ta passion ? - Supporter mon équipe le week-end... "Ah tu tapes, tu cognes, t'es un barbare..." Voilà ce que l'on nous répondra. Oubliant toutes valeurs de ferveur, de soutien, de partage...

Et pourtant, cette image bien sombre du supporter, elle ne l'est qu'à cause de quelques uns... Et comme toujours, on les met en avant...

Putain de minorité, putain de connerie humaine, putain de société...

Posté par riton72 à 14:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire