Un pion sur la planète

Ou extraits d'une vie singulière

15 novembre 2007

Force d'optimisme...

Tu me tiens et tu m'arraches le coeur,
Pendant plusieurs jours tu me prives de mon plus grand bonheur,
Mais on le sait, toujours tu provoques le malheur.

Distance, Jamais je ne me ferai à toi.


Ces jours qui passent rappellent la solitude,
Ce sentiment dont j'avais perdu l'habitude.
Elle n'est pas sur la même latitude,
Je ne suis pas sur la même longitude.

Cela ne durera qu'un temps,
Je retrouverai bientôt ma princesse.
Bien plus jolie qu'une fleur au printemps,
L'incarnation de la tendresse.

Ce ne sont pas slogans, banderoles et sifflets,
Symboles de rails déserts et de trains à quai,
Qui entraveront la joie de retrouvailles délicieuses.
Simplement un report, comme une épreuve vicieuse.

Mon coeur n'est pas en grêve,
Mon âme désire sa soeur.
Que ces jours difficiles s'achèvent,
Pour enfin retrouver ta douceur.

Posté par riton72 à 23:28 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

  • Poête au grand coeur !!!

    Posté par flea, 20 novembre 2007 à 21:23
  • Toujours aussi plaisant à lire ...

    Malgré cette semaine difficile, tu as toujours su garder le sourire meme si cela était dur. Courage l'ami ...

    Posté par Jeje, 25 novembre 2007 à 23:17

Poster un commentaire