Un pion sur la planète

Ou extraits d'une vie singulière

14 juillet 2008

Ma ville affranchie

Que j'aime ma ville quand elle prend toutes ces couleurs festives en ce deuxième week-end de juillet. Que j'aime la douceur de ses rues, le charme de ses places, le calme de son parc et du loir qui y coule paisiblement. Que j'aime ces parkings au bitume illuminé par les arts de rue, les répliques hilarantes, les talents les plus fous.

jerome_poulainMa ville, celle qui m'a vu naître, celle que je n'ai encore jamais quittée. Ma ville et tous ses bons côtés, ma ville et tout ce qu'elle cache en elle. Peut-elle être plus belle qu'en ces deux jours de soleil ? Lorsque badauds, promeneurs, spectateurs déambulent de numéro en numéro ; lorsque musique et ambiance festivalière s'emparent des rues du centre. Lorsque moi-même je redécouvre ce patrimoine essentiel au gré d'une... contre-visite guidée !

Ma ville affranchie me laisse rêveur... Ma ville tout court j'en suis amoureux ! Chaque rue, chaque bâtiment, chaque statue, chaque monument... Aussi modeste soit-elle par la taille, aussi ordinaire soit-elle comme un point sur une carte, elle est pour moi le lieu de bien des faits, bien des souvenirs, bien des joies et des bonheurs.

Et qu'y a t-il de plus joli pour cette ville que je porte en moi, qu'un ballet de lumières et de pétards au-dessus de l'eau embellie de ces reflets volatiles ?

Posté par riton72 à 01:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • Merci a toi pour m'avoir fait découvrir l'espace d'un week-end ce festival appelé "Affranchis".

    Tous les spectacles que l'on a pu voir ensemble sont une réussite et une véritable découverte. Mention spéciale à la contre visite ... hilarant et qui ne manque pas de piquant.

    Posté par Jeje, 20 juillet 2008 à 00:58

Poster un commentaire