Un pion sur la planète

Ou extraits d'une vie singulière

17 mars 2009

∏r²

A 22 piges j’ai toujours cette étrange impression, celle qui me fait dire que le tout début est encore très, très proche, un peu comme si c’était hier. Cette même impression qui me rappelle aussi qu’il y a déjà quelques temps que je suis entré dans ce que l’on nomme le « monde des grands ». Pour tout dire je m’y sens plutôt comme un poisson dans l’eau, même s’il manque l’insouciance, l’innocence et la pureté de l’enfance. Alors à 22 piges je rêve encore d’un « monde des grands » qui soit habité par des bambins ; alors à 22 piges parfois je me plais à être un môme… Raisonnablement bien sûr, j’espère.

Avant de poursuivre je glisse ici un petit aparté musical (oui, encore !) qui date de quelques semaines déjà. J’ignorais l’existence de Daguerre mais l’erreur est réparée. Et si j’aurais aimé vous faire écouter « Des histoires » ou bien « Et dehors », c’est finalement « Une chanson pour Renaud » que j’ai décidé d’ajouter à la playlist. Je pense que cela évitera que je m’éternise à expliquer le pourquoi du comment j’ai accroché ! Cela se passe de commentaires non ?

Bon, reprenons… De temps en temps, comme c’est le cas depuis quelques jours, je fais le point. Parce que j’en ai l’envie, parce que le point s’impose tout seul aussi. Dans ces cas là, les erreurs je ne les raye pas, je les classe ; du passé je ne regrette rien, j’en garde simplement la nostalgie ; le présent je ne le liquide pas, je croque autant que possible dedans ; quant à l’avenir je ne l’imagine qu’un peu, tout au plus je le rêve, et surtout je le construis.

arc1

Dans ces moments là je prends aussi conscience de la valeur inestimable de mon cercle. Ce cercle c’est à la fois le théâtre des rires qui permet de respirer, c’est cette forteresse imprenable qui renferme une certaine intimité et énormément de confiance, c’est aussi et très simplement le moteur de ma vie. Ce cercle c’est Toi, c’est Lui, c’est Elle, ce sont Eux, c’est Nous. Ce cercle doré c’est ce savant mélange de liens du sang, de liens d’amour, de liens d’amitié. Il contient une somme d’histoires, toutes plus belles les unes que les autres et protège presque sans faille des plus noirs scénarios.

Indéniablement c’est ce cercle qui me donne cette force et cette envie de sourire le matin, qui m’offre encore quelques fois des instants précieux d’insouciance. Bien sûr, comme tout cercle il ne serait rien sans son centre. Un centre en pleine lumière, brillant de mille feux et éclaboussant tout son rayon de sa grâce. Tel un compas je me suis blotti dans ce centre merveilleux. Par chance et bonheur, la pointe est restée accrochée à la feuille, pour ne plus jamais s’en défaire.

Ce billet, c’est en quelque sorte un immense message de gratitude à destination de toutes les composantes de cette géométrie géniale. On tourne, on tourne, et la bulle est chaque jour une sphère un peu plus solide. Je vous remercie, de tout mon cœur, mon centre, mon rayon, mon diamètre, ma tangente, ∏, ma circonférence, ma médiatrice, ma corde, mon arc,et mes courbes.

Posté par riton72 à 23:39 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

  • Si j'ai bien compris, je suis heureux de faire parti de ton cercle Si nous t'apportons du bonheur, sache que toi aussi tu nous en procures.

    Je te remercie à mon tour pour tout ce que tu nous donnes

    Posté par Jeje, 19 mars 2009 à 01:18
  • Comme à ma facheuse habitude, j'arrive toujours avec trois plombes de retard, veuillez m'en excusez ami fléchois,niark.

    Je crois aussi comprendre que je suis contenu dans cette forme géométrique.
    C'est réciproque, et le bonheur est partagé.

    Que de bons moments passés, et ce n'est pas prêt d'être fini.^^

    L'avenir nous reservera encore son lot de sorties communes, pour notre plus grand plaisir.

    Posté par Flo, 24 mars 2009 à 00:45

Poster un commentaire