Un pion sur la planète

Ou extraits d'une vie singulière

19 mai 2009

Jean-Michel's birthday, et le reste !

A peine entamé, déjà achevé. Cette folle impression que les week-ends se passent à la vitesse de la lumière est décidément inébranlable. Mais il paraît que c’est bon signe et en l’état actuel des choses je ne peux que confirmer. Mission accomplie en effet avec un taux de réussite que j’estimerai naïvement à 90%. Je laisse les dix restants aux futilités ; peut-être y reviendrai-je… - finalement non.

ratafia cavenaghi

Commençons donc par le commencement, vendredi soir ! Petit bouffe à l’appart’ qui avait en réalité comme objectif de festoyer pour les trente-trois ans de notre Sage. De franches rigolades, des instants mémorables et surtout la satisfaction d’avoir fait plaisir à un Ami cher avant qu’il ne nous lamine au bowling. On retiendra de cette soirée également la découverte du Ratafia pour certains, un surnom inopiné pour notre guest-star ou encore une sombre histoire de poignet il me semble… Et tant d’autres encore !

Le lendemain matin, même pas peur de la fatigue et départ - en retard, oups ! - pour Bordeaux. Souhait : assister à un joli match, voir des buts, du spectacle, une belle ambiance. Le tout dans un stade où j’ai désormais pris goût à me rendre depuis quelques années. J’étais venu voir un 3-2, j’ai vu un 3-2 ! Je ne m’éterniserai pas davantage, cet endroit étant beaucoup trop lu désormais. Parfois un retard coûte assez cher…

Fatigue accumulée et nouvelle courte nuit pour précéder un dimanche digne d’un dimanche. Un barbecue, un passage éclair pour croiser la route d’une cousine que je n’avais pas vue depuis bien longtemps, le tout avant de regarder avec intérêt l’issue d’un Marseille-Lyon qui a dépassé mes attentes.

Que retirer donc de ces trois jours avant un lundi au soleil (semaine viaduc oblige…) ? Une belle soirée à la bonne franquette, un vrai stade qui pousse, une fin de match version domino’s day et un brin de fumée. Ah oui en parlant d’effet et puisque Bénabar est à la mode, j’ai misé samedi soir sur un effet papillon : entrée en jeu de F. Thomas = Bordeaux champion de France 2009. Réponse tout bientôt…

Posté par riton72 à 15:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • Merci pour cette soirée mais Jean Mimi n'oublieras pas et tu peux être sur que y aura un retour ...

    Le ou la Ratafia arrache un peu la tuyauterie mais ça se boit lol Et pour l'histoire du poignet, je crois que coco est aussi tombé dedans récemment :p

    Posté par Jeje, 24 mai 2009 à 22:43

Poster un commentaire