Un pion sur la planète

Ou extraits d'une vie singulière

16 septembre 2009

L'autre pandémie

Liberté, Egalité, Fraternité. Ah, qu’elle est belle la devise bafouée de la France ! C’est drôle comme parfois des petits évènements se télescopent et se croisent. En fin de semaine dernière je me suis mis en quête d’une Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen. Parce que je me suis dit que je serai heureux qu’elle soit affichée quelque part chez moi. Et voilà que le même jour une vidéo crée le « buzz » sur la toile…

hortefeux_gazette

Vous savez, cette vidéo de notre Ministre de l’Intérieur, que je ne prendrais certainement pas le temps de nommer. Tout le monde l’aura reconnu. A moins que, comme les écervelés d’un programme dégueulasse de la première chaîne, vous ne connaissiez pas les membres éminents du gouvernement qui nous dirige !

Bref, et sans mauvais jeu de mots, revenons-en à nos moutons. Ce ministre en question, en plein exercice de sa fonction d’homme politique, s’est permis un écart de langage que l’on qualifiera sans hésiter de raciste. Il n’y a bien que ceux qui le défendent aveuglément qui n’y ont vu là qu’une simple maladresse. Sans blague ! Au mieux, la maladresse est donc incompatible avec la fonction ministérielle. Au pire, cet homme est tout simplement raciste.

Malheureusement et quoi qu’en disent certains, c’est bien le pire auquel nous avons assisté. Le pire, soutenu par les personnes qui dirigent notre pays, soutenu par les personnes que les Français ont élues.  Des Français aussi bien blanc que colorés ; des Français issus de diverses confessions religieuses aussi.

La France, bien que l’an 2009 soit considéré comme un temps moderne, est toujours gangrenée par le mal. Il paraît que le racisme s’étiole, ce n’est pas du tout l’impression générale que je peux avoir dans notre société. C’est un mal, un virus infernal qui pourrit mais ne s’éradique pas. Le racisme est partout, ainsi donc il est bel et bien présent dans les plus hautes sphères de l’Etat. Peu importe la polémique qui a pu suivre cette affaire, elle sera je le crains vite oubliée, étouffée. Parce que si beaucoup s’en émeuvent aujourd’hui, il faut dire ce qui est, la majorité s’en fout !

A l’heure où des décisions en pagaille et une couverture médiatique démesurée viennent nous planter le panneau « Danger, grippe A » sous les yeux, je me demande si un jour il en sera de même pour nous protéger de la maladie qu’est le racisme. A coup sûr cela n’arrivera pas de sitôt. Les retombées économiques d’une pandémie sont tellement plus intéressantes. Acheter, acheter, acheter… Pour se protéger. Tandis que se défaire du racisme pourrait ne pas couter un centime ; seulement l’éducation des consciences. La comparaison est hâtive, l’amalgame trop simple, j’en conviens. Mais pourtant

EDIT : Ca continue ce soir. Je vous renvoie aux propos de Jean-Claude Dassier, Président de l'Olympique de Marseille...

Posté par riton72 à 10:46 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • BrAvO

    Je n'aurai pas dit mieux!
    Ton article devrait remplacer celui que j'ai lu hier dans un grand quotidien sur la fameuse grippe!
    La pandémie du racisme se propage plus vite que la grippe A et contrairement à cette dernière, je crois que ce mal est malheureusement...incurable!
    Dis, t'as jamais pensé à travailler pour un journal?

    Posté par *Fred*, 16 septembre 2009 à 11:09
  • Bravo Bas', comme d'hab, je n'ai rien a rajouter.

    Tout à fait d'accord avec les propos de ta soeur

    Posté par Jeje, 18 septembre 2009 à 00:23
  • Avec les vacances, je n'ai pas suivi toute l'actualité de ces derniers jours ... quand à ce que je vois sur le net, je pense que de nos jours, le peu devient tout de suite l'extrême.

    Comme tu le dis, je fais peut être parti des "écervelés d’un programme dégueulasse de la première chaîne" ...

    A moins que ce ne soit la vie en compagnie d'étranger qui me donne se coté négatif de la chose ...

    Posté par JiPé, 24 septembre 2009 à 18:45

Poster un commentaire