Un pion sur la planète

Ou extraits d'une vie singulière

19 octobre 2009

Du mythe errant à la critique

Le soufflet me paraît retombé, je peux prendre le temps d’écrire ces quelques lignes que j’ai en tête depuis une dizaine de jours. Aujourd’hui les médias sont tournés vers les soupçons de népotisme qui pèsent sur notre Président, ou encore sur les palabres du procès Clearstream. Quant à la grippe A, j’ai presque l’impression qu’elle n’a jamais existé !

00041190_t0

Ainsi donc la polémique que je souhaite aborder est née d’une première affaire, l’arrestation du cinéaste Roman Polanski. Je n’en connais pas suffisamment les rouages mais il me semble sur le fond qu’il doit des comptes à la justice américaine. Sur la forme c’est une autre histoire… Une autre histoire qui peut justifier le soutien public qu’a pu lui apporter notre Ministre de la Culture Frédéric Mitterrand. Bien que là aussi la forme était discutable.

De ce simple fait, certains politiques haineux - d'un parti au paquebot délabré - ont trouvé bon de faire naître la polémique. Tout est bon pour attaquer un membre du gouvernement, y compris des attaques basses, malhonnêtes et sous-couvert de citations tronquées et donc bien mal interprétées. Cette manipulation d’un F.N. essoufflé et ne sachant plus que faire pour exister médiatiquement n’a rien d’une surprise. Le refus de la différence, de ce qui n’est pas la norme, est le crédo de ces extrémistes qui gangrènent notre société.

Ce qui est plus surprenant en revanche, ou même écœurant à mes yeux, c’est la manière dont d’autres politiques, issus de courants pour lesquels j’ai pourtant de l’estime, se sont engouffrés dans cette brèche ignoble. Pour attaquer, taper sur le gouvernement qui nous dirige, il y a toujours du monde. Pour les grandes propositions pour notre pays en revanche, on attend toujours, on attend encore… Oh attention, détrompez-vous ! Je suis très loin de porter dans mon cœur ceux que les Français ont portés au pouvoir il y a deux ans maintenant. Globalement d’ailleurs la politique qu’ils mènent m’inspire davantage le dégout…

Il faut bien saisir la nuance. Ce billet n’est que la défense d’un homme et mon avis sur les critiques dont il fait l’objet. Cet avis vaut ce qu’il vaut et bien sûr tout est contestable. A mes yeux,
Frédéric Mitterrand a été victime d’une cabale, d’une chasse à l’homme. Il faut du reste se souvenir que le livre qu’il a écrit en 2005 (!) et qui se trouve mis en cause avait à l’époque été accueilli par des éloges nombreuses…

Aujourd’hui, je suis convaincu que
M. Mitterrand est à sa place, à un poste où son expérience et ses compétences reconnues sont un atout maitre. Ce ministère, vous devez vous en douter, fait partie de ceux auxquels j’attache de l’importance. Et bien je ne suis pas sans penser que Frédéric Mitterrand est le plus légitime Ministre de la Culture depuis un certain Jack Lang !

Posté par riton72 à 15:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire