Un pion sur la planète

Ou extraits d'une vie singulière

20 novembre 2009

Et main tenant...

L’Equipe de France jouera la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud, c’est acquis. Sa quatrième de rang, un record. Pourtant, tout n’est pas rose et on aurait préféré accéder au Mondial en toute légitimité. Je ne rejoindrais certainement pas la cohorte immonde de ceux qui évoquent une tricherie, qu’elle soit malsaine ou volontaire, ou qui accablent un joueur qui impose respect, considération et à qui les Bleus doivent beaucoup. Non, derrière ma satisfaction de voir mon pays, la France, disputer le plus prestigieux des tournois, je rejoins simplement le sentiment d’injustice et d’écœurement de nos amis Irlandais. Je crois que ce fabuleux peuple vert ne méritait pas de se sentir floué à ce point, tout comme l’Equipe de France ne mérite pas les conditions qui sont celles de sa qualification. Un jour peut-être, les costards-cravates aux cheveux grisonnants comprendront qu’une remise en question de bien des fondements est impérative. Arbitrage, mentalités, etc. Un jour… Peut-être ?

1 3 2

Cette double confrontation Irlande-France a en tout cas rythmé dix derniers jours qui ont vu bien des choses se dérouler. J’ai d’ailleurs vécu le premier acte en terre bretonne, et pour cause ! La famille s’est agrandie et nous avons accueilli le petit Arthur avec autant de joie que lui peut avoir de zénitude ! Alors, malgré les bourrasques, le crachin légendaire et le soleil invisible, le dernier week-end finistérien fût un plaisir. Et malgré tout un petit tout au port a même été possible ! Ce troisième neveu qui entre chez nous vient me rappeler que le temps file bien vite. Mais c’est bien connu, le temps qui file vite est celui que l’on apprécie.

Depuis le 11 novembre dernier et quelques jours de congés, la routine reprend donc tranquillement son cours pour nous porter jusqu’aux dernières heures de 2009. Éternel recommencement, le cycle de Noël et des fêtes va tourner à nouveau. Cela marquera pour moi la fin d’une première année écoulée dans notre petit nid. Je n’ai pas vu les mois passer mais lorsque je m’arrête un instant, je mesure le chemin parcouru paisiblement. Et cela me donne le sourire. Il me semble que c’est un virage supplémentaire que j’ai su aborder sans encombre.

De virages il est question dans l’un de mes doux rêves de passionné. Alors que je suis plongé dans une monumentale biographie d’un mythe - je m’en ferai l’écho ici une fois la lecture terminée - c'est une idole, la seule que je n’ai jamais eue, qui me laisse naviguer entre imagination la plus folle et espoir insensé. L’espoir de revivre à nouveau des départs avec une boule au ventre insurmontable, de suivre au tour par tout ce casque si évocateur pour moi. J’ose à peine en parler plus tant cela me paraît improbable. Et pourtant, dans un coin de ma tête, j’y crois dur comme fer…

Je ne conclurai pas ce billet très (trop ?) hétéroclite comme je comptais le faire initialement. Je garde bien au chaud ma plume acerbe envers l’égo sur-dimensionné d’une personne qualifiée « d’insignifiante » pour lui dédier un pamphlet lorsque le cœur m’en dira. Après de longs mois à diriger ses troupes en imposant le point de vue unique, en bafouant la liberté d’expression, en jouant les moralisateurs tout en se croyant intouchable tel un dieu, il faudra pour me soulager l’esprit que jaillisse de mon encre toute l’amertume que je peux ressentir.

Aujourd’hui, l’heure est à la douceur rare de novembre et au plaisir que peut procurer un apaisant week-end. Les Amis n’y sont pas étrangers, la Passion et la soif de s’enrichir non plus. Mais, et je m’en excuserai presque auprès de tous ceux qui comptent tant pour moi, jamais rien ni personne ne sera aussi merveilleux, magique et essentiel que Celle qui façonne chaque jour mon sourire…

Posté par riton72 à 15:32 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

  • Moi j'suis contente qu'on joue la coupe du monde,l'arbritre n'avait qu'à siffler et pis c'est tout!
    Bonne semaine.Gege

    Posté par gege, 22 novembre 2009 à 17:21
  • Le principal, c'est la qualification. Même si elle fût laborieuse, on retiendra que nous sommes en Afrique du Sud ...

    Posté par Jeje, 22 novembre 2009 à 22:01

Poster un commentaire