Un pion sur la planète

Ou extraits d'une vie singulière

15 janvier 2010

L'emmerdeur malgré lui

Le 20 novembre dernier, dans Et main tenant, je vous avais promis un pamphlet. Il est à présent sorti de ma tête. Le voici…

Qui  est-il vraiment ? Est-ce ce petit bonhomme qui tourne autour d’une table en chantant ? Est-ce l’un de ses parents qui, comme nombre d’adultes, adopte en société des comportements peu recommandés ? Ou est-ce celui qui, par plaisir ou ignorance, occupe parfois son temps à pourrir celui des autres ? N’est-ce pas finalement celui qui est à la tête de tout ?

angry

La réponse n’existe sans doute pas. L’emmerdeur c’est un peu vous, c’est un peu nous, c’est un peu moi. Il y a l’emmerdeur fin, qui sait ce qu’est le poil à gratter mais en connait aussi le remède ; Il y a l’emmerdeur embarrassant, celui qui par ses bons côtés nous attendrit mais nous fatigue souvent plus que de raison ; Il y a l’emmerdeur du bon temps, aux airs décontractés qui dissimulent en fait une âme bien sombre ; Il y a également l’emmerdeur buté, celui qui apporte toujours… l’emmerde de trop ! Il y a enfin l’emmerdeur malgré lui, le plus habile de tous, le plus dangereux aussi…

L’emmerdeur malgré lui, c’est le chef de bande de La guerre des boutons, c’est le cancre qui rallie les élèves à sa cause, c’est l’actionnaire peu scrupuleux couvert de bénéfices, c’est le roi dans son palais doré. Pouvoir, contrôle, argent et popularité sont sa raison d’être. Tirer la couverture à soi, c’est un art de vivre. Ego sur-dimensionné, personnalité envahissante, il sait s’imposer de lui-même. Il croit jouer l’emmerdeur fin, mais il n’est en fait que l’emmerdeur buté, l’habileté en plus.

De manière générale, l’emmerdeur malgré lui est un grand orateur. Il manie le verbe aussi bien qu’il manipule les oreilles attentives à son discours. C’est un prêcher de l’honnêteté, de la droiture, dont il ignore en réalité toute définition. Fier du travail accompli, donne de sa personne pour le bien d’autrui. Ce n’est qu’un leurre car l’œuvre de sa vie ne consiste qu’en l’accroissement de sa supériorité. Il joue l’esprit ouvert bien qu’il soit enfermé dans une doctrine ; Il se dit au-dessus de tout clan mais ne défend que le sien. L’emmerdeur malgré lui est talentueux, c’est d’ailleurs l’une des conditions de sa réussite. Une réussite aveuglante qui range l’opinion à sa botte. Une réussite grisante qui peut aussi n’être qu’éphémère… Plus haut se dressera le piédestal, plus dure sera la chute !

Posté par riton72 à 23:09 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Bon....on a compris....tous que nous sommes sur cette terre nous en sommes, sauf que...." des emmerdeurs malgré eux" , ça, c'est une espèce à part, bien particulière....et bien "emmerdante"......

    Posté par Petite Maman, 17 janvier 2010 à 13:22

Poster un commentaire