Un pion sur la planète

Ou extraits d'une vie singulière

17 mars 2010

Halte à tout*

*ou Pourquoi je ne serai plus la moitié de moi-même !

Si mathématiquement rien n’est officiel, il va de soi - ou presque - que Le Mans n’aura plus de club en Ligue 1 la saison prochaine. Peu importe d’ailleurs cette problématique, c’est pour moi la fin d’un cycle qui a connu une année de trop. La première est datée de 2004, la dernière sera estampillée 2010.

Ma passion est intacte, mais elle est différente. De ces années je ne regrette pas grand-chose. Le bon temps fût de mise, les expériences multiples et les souvenirs encore frais resteront pour certains assurément indélébiles. Peut-être mon plus grand tort aura été de me laisser prendre au jeu. Un jeu qui n’en était pas un, un jeu malsain.

Aujourd’hui je n’éprouve pas le besoin d’être de ces « dits » inconditionnels pour assouvir l’une de mes passions. J’ai le sentiment d’y avoir goûté et, même si j’y ai parfois trouvé mon compte, de ne jamais avoir adhéré totalement. Depuis plusieurs mois, mon désaccord systématique m’a mené à cette profonde réflexion : moins d’accord, moins de plaisir, bientôt moins de passion ? Les lieux sont assez vastes et le seront davantage encore pour trouver le remède.

Après avoir longtemps cru et pensé qu’être un lambda serait le pied, le panard, le must, j’ai déchanté, jusqu’à peux plus. J’ai cru à l’oubli, à l’ignorance, à la masse, au fait d’être un parmi d’autres… Je ne m’y suis pas retrouvé. C’aurait pu fonctionner, à la condition d’être un béni-oui-oui, à la condition d’être moins phosphore. Je passe mon tour.

Détruire ce que j’ai aimé ; accuser à tort et à travers ; cracher sur le premier gardien venu ; être porteur d’un message qui ne me correspond pas ; être indirectement complice du non-respect de la loi ; chambrer mon équipe sur commande ; appartenir à des idées qui ne sont pas les miennes ; tout ceci ne m’intéresse pas, ne m’intéresse plus. 

On apprend de ses erreurs, si jamais on ne les regrette. Je n’ai aucun regret, il y a un temps pour tout. D’ici quelques semaines j’aurais changé de temps. Par choix, par conviction et sans rien ne demander à personne. 

Posté par riton72 à 15:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • Ah.....intégré dans une structure "humaine"....facile...jusqu'au jour.....où on commence à comprendre(ou ne plus comprendre) l'être humain. Pas simples l'homme et son cerveau.....
    Tu as raison. Il faut rester fidèle à ses idées et les revendiquer.

    Posté par Petite Maman, 17 mars 2010 à 22:47

Poster un commentaire