Un pion sur la planète

Ou extraits d'une vie singulière

02 mai 2010

La pensée artistique, épisode 15

Mignonne, allons voir si la rose
Pierre de Ronsard, 1552


Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avoit desclose
Sa robe de pourpre au Soleil,
A point perdu ceste vesprée
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vostre pareil.

Las ! voyez comme en peu d’espace,
Mignonne, elle a dessus la place
Las ! las ses beautez laissé cheoir !
Ô vrayment marastre Nature,
Puis qu’une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !

Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que vostre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez vostre jeunesse :
Comme à ceste fleur la vieillesse
Fera ternir vostre beauté.

Posté par riton72 à 23:46 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • 1552, ceci explique cela!C'est sur c 'est beau ,hein....

    Posté par Gege, 03 mai 2010 à 21:12
  • Magnifique poème .....mais sais-tu que son auteur a inspiré un compositeur encore inconnu des fléchois qui, vers les années 1865 mit en musique un autre poème aussi célèbre de Pierre de Ronsard......qu'il a intégré à un opéra inachevé : Un amour de Ronsard.
    Ce compositeur s'appelait Edmond Fontaine et repose au cimetière St Thomas.......
    Eh oui....a chacun sa petite page d'histoire.

    Posté par Petite Maman, 03 mai 2010 à 23:21
  • Moi, j'dis que Maman, elle a des "indic" dans le domaine poétique!
    Et la photo?
    Quand le "Pierre de Ronsard" fleurira au 13 rue D, tu sais ce qu'il te restera à faire!

    Posté par Fred ★, 04 mai 2010 à 13:44
  • Le "Pierre de Ronsard" de la rue Descartes est rempli de boutons....mais ce froid hivernal a mis un frein à son épanouissement....alors...attendons.

    Posté par Petite Maman, 04 mai 2010 à 21:57

Poster un commentaire